Systèmes Robustes Fiables et Sécurisés

Axe thématique

Responsable :

Elena-Ioana Vatajelu, TIMA (UMR 5159 – Grenoble)
Cedric Marchand, INL (UMR 5270 – Lyon)

Mots clés :

Cyber-sécurité des systèmes embarqués, sécurité matérielle, fiabilité, robustesse, tolérance aux fautes, test, conception en vue du test, test intégré, simulation de fautes, diagnostic, résilience des systèmes, sûreté du fonctionnement.

Animateurs :

Marie-Lise Flottes, LIRMM (UMR 5506 – Montpellier)
Brice Colombier
, TIMA (UMR 5159 – Grenoble)
Arnaud Virazel, LIRMM (UMR 5506 – Montpellier)
Mounir Benabdenbi
, TIMA (UMR 5159 – Grenoble)
Ihsen Alouani
, IEMN (UMR 8250 – Villeneuve d’Ascq)

L’axe Systèmes robustes fiables et sécurisés du GdR SoC2 est un axe transversal qui représente un enjeu majeur et stratégique pour le domaine de la microélectronique et de l’électronique embarquée. Il concerne la sécurité des systèmes électroniques embarqués et communicants, leur résilience face aux perturbations intentionnelles et environnementales, leur sûreté de fonctionnement, leur capacité d’autodiagnostic et d’autoréparation et l’ensemble des moyens de test qui y sont intégrés pour assurer leur fiabilité.

Sur l’ensemble de ces aspects, la communauté du GdR SoC2 fait face à plusieurs défis dont (i) l’adaptation des méthodologies aux systèmes ultra-faible-consommation, systèmes multi-horloges, circuits mixtes et technologies avancées (intégration 3D, nanoélectronique) et du futur (spintronique, nanotubes de carbone, électronique souple …) ; (ii) la montée dans les niveaux d’abstraction pour l’insertion des méthodes développées (conception en vue du test, tolérance aux fautes, sûreté, sécurité) dans les flots de conception et l’utilisation des techniques issues de l’IA ; et (iii) le passage à l’échelle en termes de complexité, densité d’intégration, de fusion du logiciel et du matériel, et d’hétérogénéité des systèmes.

Cet axe trouve pleinement sa place dans les stratégies de recherche Nationale et Européenne.

Au niveau national, il s’insère parfaitement dans les axes H.17 « Sécurité globale, résilience et gestion de crise, cybersécurité » et H.12 « Micro et nanotechnologies pour le traitement de l’information et de la communication » de l’appel à projet générique de l’ANR. Ses activités dans le domaine de la cybersécurité des systèmes embarqués sont clairement présentes sous forme de projet dédié dans le PEPR Cybersécurité (projets prioritaires 7 « sécuriser les systèmes embarqués » et 8 « Améliorer l’évaluation de la sécurité des systèmes numériques« ), dans le PEPR Quantique (projet prioritaire « cryptographie post-quantique »), il pourrait être présent dans certains aspects du PEPR Électronique.

Au niveau international, il s’insère parfaitement dans l’axe « Increased Cybersecurity » du programme Horizon Europe, dont l’objectif est de « développer des solutions pour les tests dynamiques de matériel potentiellement vulnérable et non sécurisé et par la surveillance des menaces, la détection des intrusions et la réponse dans des systèmes et infrastructures numériques complexes et hétérogènes« .

Les journées thématiques passées :
Les journées thématiques à venir :

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.