Axe Systèmes cyber-physiques et dispositifs émergents

Responsable :

Cristel Maneux

Animateurs :

Nathalie Deltimple, Patricia Desgreys,
Marie-Minerve Louërat, Luc Hébrard, Jacques-Olivier Klein

Systèmes Cyber-Physiques et Dispositifs Emergents

A l’heure où les systèmes informatiques en réseau sont toujours plus présents dans notre quotidien et où les systèmes électroniques s’orientent vers une rupture technologique alternative à la loi de Moore, les mondes informatique et physique fusionnent pour évoluer vers les systèmes cyber-physiques. Cette fusion vise à améliorer le lien entre les éléments de calcul et physiques pour accroitre la capacité d’adaptation, l’autonomie, l’efficacité, la fonctionnalité, la fiabilité et la sécurité des systèmes du futur. Pour relever ces défis, l’axe Systèmes Cyber-Physiques et Dispositifs Emergents du GDR GDR SOC-SIP est structuré pour couvrir les domaines complémentaires de la recherche sur les systèmes électroniques et leurs interactions.

  • L’accroissement des fonctionnalités des systèmes nécessite de prendre en compte, dès leur conception, leur dimension hétérogène tant sur les aspects relevant de l’hétérogénéité des technologies assemblées que des fonctions logicielles et matérielles étroitement intriquées, mais aussi des fonctions numériques et analogiques.

 

  • La prise en compte de la gestion de la consommation oriente la conception vers plus de modularité et d’agilité. Les interfaces de communications intelligentes conçues dans cet objectif utilisent à la fois l’interaction avec le monde réel (capteurs intelligents, récupération d’énergie), la connaissance du réseau (radiocognitive), la puissance du numérique (adaptation, correction) ainsi que l’usage auquel est destinée la donnée (Compressed sensing, A to I converter).

 

  • Les progrès des nano-composants et de leurs figures de mérites comparées au CMOS permet d’envisager leur intégration au niveau circuit et système. Ainsi, le développement des approches de conception, partant de la caractérisation des nano-composants, de leur modélisation compacte, de leur intégration dans des circuits souvent mixtes, analogiques/numériques, et hybrides est un véritable enjeu qui peut mener jusqu’à de nouvelles applications, pour lesquelles des fonctionnalités innovantes plus pertinentes permettront de dépasser les limitations des architectures classiques dans de nouveaux modes de calcul et guidant ainsi d’éventuels nouveaux choix technologiques.
Les journées thématiques passées :

Biologie Synthétique

Biologie Synthétique Telecom Paris Tech – Amphi Grenat – 46 rue Barrault – Paris 13ième 07/12/2016 OBJECTIFS DE LA JOURNEE : La biologie synthétique est une science qui se positionne naturellement à l’interface entre les sciences de la vie et les... lire plus
Les journées thématiques à venir :

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.