Frontières et interfaces cyberphysiques

Axe thématique

Responsable :

Patricia Desgreys, LTCI / Telecom ParisTech

Mots clés :

Systèmes AMS intelligents, Communications RF, Modularité/Agilité, Systèmes hétérogènes, Conversion d’énergie embarquée

Animateurs :

Nathalie Deltimple, IMS / ENSEIRB
Luc Hébrard
, ICube / Université de Strasbourg
Hervé Barthélémy
, IM2NP / Université Toulon Var

A l’heure où les systèmes informatiques en réseau sont toujours plus présents dans notre quotidien et où les systèmes électroniques s’orientent vers une interaction de plus en plus poussée avec le monde physique, les mondes informatique et physique fusionnent pour évoluer vers les systèmes cyber-physiques. Le monde physique entre dans le réseau avec une interaction accrue entre les informations physiques ultra-riches du monde réel et la haute puissance de calcul du monde numérique.

Cette fusion vise à accroitre la capacité d’adaptation, l’autonomie, l’efficacité, la fonctionnalité, la fiabilité et la sécurité des systèmes du futur. Pour relever ces défis, l’axe Frontières et interfaces Cyberphysiques du GDR SOC2 est structuré pour couvrir les recherches indispensables à l’émergence de ces systèmes cyberphysiques complémentaires de la recherche sur les systèmes électroniques et leurs interactions.

L’objectif de cet axe est le développement d’éléments, ou de « briques de base », permettant l’interfaçage du système d’objets connectés d’un côté avec le monde physique via des capteurs et de l’autre côté avec le coeur du système via des communications, notamment RF :

  1. Les capteurs sont clés car ils permettent d’acquérir les informations brutes. Ils se doivent néanmoins d’être compatibles avec l’application, ce qui peut demander d’optimiser leur consommation (adaptation du capteur à son environnement, récupération locale d’énergie pour alimenter le capteur…), de les miniaturiser, d’introduire une pré-intelligence au sein même du capteur (prétraitement des données, compression…). Le coût des techniques employées est aussi un enjeu de par le nombre de capteurs à déployer.
  2. Communication RF (antennes, circuits AMS&RF) : la prise en compte et la gestion de la consommation oriente la conception des circuits AMS&RF vers plus de modularité et d’agilité. Les interfaces de communications intelligentes conçues dans cet objectif utilisent à la fois l’interaction avec le monde réel (capteurs intelligents, récupération d’énergie), la connaissance du réseau, la puissance du numérique (adaptation, correction) ainsi que l’usage auquel est destinée la donnée (Compressed sensing, A to I converter).

Exemples de retombées scientifiques :

  • Emergence de nouveaux capteurs particulièrement adaptés aux SOC
  • Capteurs adaptables et faible coût
  • Emergence de nouvelles architectures de communication agile
  • Gestion de l’énergie embarquée

Il s’agit d’un axe thématique qui assure l’interface entre le monde physique et le monde numérique, il alimente en données pertinentes l’axe calcul embarqué haute performance et rend possible la sécurisation des systèmes. Il travaille en lien avec et pour les trois axes transverses : objets connectés, méthodologies et technologies du futur.

Les journées thématiques passées :

Biologie Synthétique

Biologie Synthétique Telecom Paris Tech – Amphi Grenat – 46 rue Barrault – Paris 13ième 07/12/2016 OBJECTIFS DE LA JOURNEE : La biologie synthétique est une science qui se positionne naturellement à l’interface entre les sciences de la vie et les... lire plus
Les journées thématiques à venir :

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.